Le blog
Saison 2012-13 : La mémoire
04
fév
Nutrition et jeu de société au Lycée International de Saint-Germain-en-Laye

Nous sommes le 2 février, dans les salles de sciences du Lycée international de Saint-Germain-en-Laye. À 15h25, les couloirs résonnent des cris de lycéens qui se pressent (plus ou moins) pour rejoindre leur classe.
Depuis le 17 novembre, la cinquantaine d’élèves répartis sur plusieurs classes de seconde qui ont pris part à ce nouvel enseignement ont eu le temps d’acquérir de sérieuses connaissances en alimentation et nutrition.

Suite à l’exposition « Bon Appétit » à la Cité des Sciences, et des rencontres avec des professionnel de l’alimentation, Mademoiselle  Richard, professeur de physique-chimie et Madame  Lavabre, professeur de SVT, ont a nouveau fait appel au QSEC pour tester leurs élèves. Ils rencontraient donc hier Audrey Favero, diététicienne-nutritionniste.

Leur objectif de la séance : Créer un jeu de société ludique et éducatif !

A cette occasion, les élèves, répartis en groupes, avaient préparé des batteries de questions basées sur cinq thèmes, et destinées à leur jeu. Audrey Favero supervisait l’ensemble.

Dès le premier groupe, la diététicienne intéresse les élèves au sens de leurs questions et à l’importance de la sémantique utilisée. Claire s’exclame : « C’est vrai qu’on ne fait pas nécessairement attention au sens de mots qu’on utilise tous les jours. Penser que gastrique fait référence à l’estomac, cela sonne comme une évidence, et pourtant, on n’y avait pas encore réfléchi ».
Mais le rôle de la diététicienne ne s’arrête pas là ; en plus de corriger les petites imperfections qui se sont glissées dans les questions, elle invite chaque groupe à s’interroger sur la pertinence des thèmes choisis, à faire preuve d’exactitude et balaye les dernières idées reçues. « Les connaissances sont là, mais vous n’arrivez pas encore forcément à faire le lien avec tout le matériel acquis au cours de l’année. » lancera-t-elle au groupe d’Antoine, Florent, Max et Élodie.

Après le passage de la nutritionniste, la plupart des groupes ont un regain d’intérêt pour l’exercice. Les élèves vont successivement demander à leurs professeurs s’ils peuvent rajouter de nouvelles questions, suscitées par les encouragements de l’expert.

Les conseils continuent de pleuvoir : « Rappelez-vous, les protéines sont des nutriments, pas des aliments » ; « Lorsqu’une question vous semble litigieuse, recoupez plusieurs sources pour être sûrs de la réponse » ; « Soyez sensibles à la classification de vos thèmes ».
Certaines questions provoquent parfois le rire de la diététicienne : « Nous essayons de faire un jeu amusant » insistera Claire.

À la fin du cours, la plupart des lycéens sont encore derrière leurs ordinateurs. Pourtant, la sonnerie vient de retentir. Mais le travail est long, aussi madame Lavabre propose-t-elle à Audrey Favero d’échanger avec ses élèves pour les aider dans leur travail.

Le contact est établi, la création du jeu avance. Leurs professeurs nous confierons même que certains élèves s’impliquent plus qu’elles ne l’auraient imaginé : « Ils en sont à donner des degrés de difficultés aux réponses. À ce rythme, nous aurons un jeu adapté à chacun ».

Poster un commentaire